Chronologie sommaire de l’histoire des Meskhètes depuis la déportation

Publié le par Sophie Tournon

 

1944

 

Déportation vers l'Asie centrale de 100 000 Meskhètes (estimation) de la RSS de Géorgie en novembre 1944. Six mois sans statut, puis « colons spéciaux ». Aucune accusation précise.

1956

 

Discours de Khrouchtchev au XXè Congrès du PCUS : Semi-libération sans dédommagement ni réhabilitation. Début d’une association de défense des droits des Meskhètes en Ouzbékistan.

1957

Etablissement d’un programme d’accueil de Meskhètes en Azerbaïdjan. 45 000 y répondent.

 

Scission de l’association des Meskhètes en deux mouvances : pro-turque (majoritaire) et pro-géorgienne (minoritaire).

 

1989

 

 

 

Violences de types pogromes dans la vallée de Ferghana, Ouzbékistan : les Meskhètes sont mis en fuite. Les violences se répandent dans tout le pays, puis dans l’Asie centrale. 50 000 Meskhètes se rendent en Azerbaïdjan, autant en Fédération de Russie. Certains parlent de deuxième déportation.

1990

Le président géorgien Z. Gamsakhourdia refuse de rapatrier les Meskhètes et fait expulser ceux déjà présents dans le pays.

1991

 

15 000 Meskhètes établis dans le kraï de Krasnodar ne reçoivent pas la citoyenneté russe ni la propiska : ils sont des apatrides et sont parmi les plus discriminés de la région.

 

 

1999

 

La Géorgie devient membre du Conseil de l’Europe avec pour condition la résolution de la question du rapatriement des Meskhètes en Géorgie dans les 12 ans qui suivent.

 

2004

 

Départ des premiers Meskhètes du kraï de Krasnodar ayant obtenu le statut de réfugié vers les Etats-Unis, selon un programme d’aide aux plus démunis de la planète établi avec l’OMI.

 

 

 

Publié dans meskhetians

Commenter cet article